Choisir sa population de poissons pour son aquarium

poissons aquarium

Au début on hésite, on ne sait pas quels poissons sera élever dans le nouvel aquarium que l’on vient d’acquérir. Mais ne vous inquiétez pas votre porte-monnaie et les paramètres de l’eau sont là pour vous aiguiller.

La taille de l’aquarium

Le choix doit d’abord tenir compte de la taille de l’aquarium, son volume, sa largeur et sa longueur. Cet ensemble forme l’espace de nage, dans un aquarium de 25 centimètres de large on ne pourra pas mettre un grand cichlidés. Pour les poissons dit « tropical ou d’eau douce » il faut bien garder à l’esprits la base dite 1 pour 1 c’est-à-dire 1 centimètre de poisson pour 1 litre d’eau. Mais cette règle n’est pas applicable pour les poissons d’eau de mer ou encore les Cichidés africains ou les grands Cichlidés d’Amériques Centrale.

Exemple : Prenons un aquarium de 120 litres donc 120 centimètres de poissons, pour les calculs on prend toujours la taille adulte du poisson, même si les poissons dans votre bac ne sont pas encore à leur taille adulte, les poissons grandissent vos mieux commencer à prendre de bonne habitude tout de suite. Revenons à notre 120 litres, vous ne pourrez pas mettre de Discus non pas parce que le poisson fait plus de 120 centimètres mais la largeur sera trop courte.

Poisson solitaire ou à plusieurs

Tous les poissons ne vivent pas de la même manière. Nous avons d’un coté les poissons qui vivent avec une seule femelle tout leur vie, d’autres juste pour une reproduction et même la polygamie existe chez ces animaux.

Voici une liste des différents modes de vie.
– Harem = 1 Mâle et 2 femelles ou plus.
– Couple = 1 Mâle et 1 femelles (Il doit être identifier c’est-à-dire que le mâle et la femelles sont souvent ensemble et surtout ne ce chasse pas dans l’aquarium.
– Banc = 6 poissons de même espèce (l’idéale est 10 individu).
– Solitaire = Le poisson vie seul.

Incompatibilité entre poissons d’aquarium

La nature est cruelle et même le plus pacifique des poissons peux très bien manger un de ses intra- et interspécifiques (De mêmes ou d’espèce différentes).

Pour minimiser ces problèmes il faut bien vous renseigner sur les compatibilités entre les espèces au près de votre revendeur animalier. Même dans l’aquarium le plus équilibré il existe toujours un risque qu’un gourami nain prenne un néon bleu pour son quatre heures. Autre exemple les alevins vivipares sont souvent mangés aussi tôt qu’ils naissent.

Lors de la reproduction il est indispensable qu’aucune prédation ne soit présente.

La nourriture pour vos poissons

Le choix du poisson peut aussi se jouer sur sa nourriture. En effet beaucoup de poissons sont omnivore ou végétarien, les nourritures en paillettes sont alors conseiller avec de temps en temps de la nourriture vivante ou congeler. Il existe des poissons qui ne peuvent être nourris qu’avec de la nourriture vivante. Quand on débute en aquariophilie il n’est pas rare de voir un mélange d’espèces qui n’ont pas forcement les mêmes besoins en nourriture et il faudra apporter différents type de nourriture.

Bac spécifique ou communautaire

Souvent quand on débute, le premier bac crée est un bac communautaire, car on peut allier plusieurs espèces qui normalement ne vivent pas ensemble. Mais on peut très bien commencer par un bac spécifique, ces bacs sont appelés ainsi car les poissons maintenus sont de la même géographie ou par un bacs de reproduction, son nom parle de lui même ils servent à améliorer les conditions afin d’obtenir des reproductions.

En résumé

Pour bien choisir  :

  • Calculer combien de centimètres de poissons vous pouvez mettre par rapport aux dimensions de vos aquariums.
  • Regarder bien les prix de vos futurs occupants
  • Regarder bien la compatibilité des espèces choisies.
  • Ne pas oublier le plus important les paramètres de l’eau.