Agressivité chez le perroquet

Le comportement agressif des perroquets de compagnie

Plusieurs raisons peuvent pousser un perroquet à devenir agressif : la peur, la territorialité, la protection d’une couvée, le dérangement

Les indicateurs d’un comportement agressif chez le perroquet

Avant l’agression le perroquet présente une attitude typique. Les plumes de la tête et des épaules sont ébouriffées et les ailes sont légèrement décollées du corps. Les plumes de la queue peuvent s’écarter en éventail. Le bec peut être ouvert davantage qu’en situation normale si l’animal s’apprête à mordre.

Le rétrécissement de la pupille est en général un bon indicateur de l’état de votre animal. Si l’animal est agité, il aura tendance rétracter ses pupilles de manière importante.

L’attaque s’accompagne d’une modification très rapide de comportement. Les plumes de la tête sont rabattues vers l’arrière, l’oiseau s’avance rapidement vers sa cible et peut même y courir ou y voler.

Les différents types d’agression du perroquet

L’agression par peur

Elle a lieu lorsque l’oiseau est effrayé par quelque chose ou quelqu’un et ne trouve pas de moyens pour s’échapper. Sa seule solution est de répondre en agressant.

L’un des exemples les plus courants de ce type d’agression survient à l’arrivée du nouveau venu dans sa nouvelle demeure. Les nouveaux propriétaires ont souvent hâte d’avoir leur nouveau perroquet sur leur épaule et précipitent le premier contact.

Ils ouvrent la cage, glissent leur main à l’intérieur pour essayer de faire monter le perroquet sur leur bras. Evénement qui n’a alors pas lieu, le perroquet se déplace en fond de cage pour échapper à ce qu’il prend pour une agression et se retourne pour mordre si les nouveaux propriétaires persistent.

Résultat : une première rencontre plutôt stressante et douloureuse pour l’animal et son nouveau propriétaire.

L’agression territoriale

Elle concerne le « territoire » au sens large du perroquet : il peut s’agir de sa cage, de son perchoir, de ses jouets, de sa gamelle, de son nid, d’une personne (on parle d’exclusivité) ou même d’une pièce. Il s’agit d’un comportement instinctif dans le milieu naturel que les propriétaires de perroquets ont du mal à réaliser. Difficile en effet de concevoir qu’un oisillon docile puisse devenir soudainement un ardent défenseur de son territoire.

Note : Les modifications hormonales apparaissent avec l’age de l’animal (l’adolescence peut-être une période critique), la saison, lorsqu’un nid est placé à proximité de la cage ou lorsque des comportements tels que la régurgitation alimentaire sont encouragés. Ces modifications hormonales peuvent s’accompagner d’épisodes agressifs fréquents.

Dans le cas de l’exclusivité, l’oiseau développe des liens très forts avec l’une des personnes du foyer qu’il va même considérer comme son partenaire. De fait, tous les autres membres de la famille seront des compétiteurs potentiels qu’il pourrait agresser.

Pour éviter ce genre de comportement exclusif, l’animal doit être socialisé de manière correcte.

Agressivité chez le perroquet
5 (100%) 1 vote